Ossature

Les murs en ossatures

Les murs en ossature bois ont été fabriqués par l’entreprise Farizon basée à Thonon-Les-Bains. L’isolant naturel des murs en bois est assuré par des bottes de paille. C’est un procédé novateur qui a nécessité à l’entreprise de suivre une formation pour être habilitée à réaliser ce type de panneau avec cet isolant biosourcé.

La fabrication des panneaux

Le bureau d’études de l’entreprise réalise les plans de fabrication des panneaux tout en intégrant la méthodologie d’acheminement et de mise en œuvre sur le chantier.

Chaque élément est modélisé numériquement avant la fabrication en atelier.

Les panneaux en ossature bois sont découpés et assemblés dans l’atelier. Les panneaux sont réalisés en bois massif.

Après la découpe et l’assemblage des éléments structuraux du panneau, une feuille de contre-plaqué vient fermer un côté du caisson.

La paille est conditionnée et livrée en petit ballot dimensionné à la hauteur et la largeur intérieur des caissons.

Un volume de 600 m3 de paille a été livré pour l’isolation des murs.
L’isolation des ossatures en bois

Les caissons sont remplis de ballots de paille et complétés avec de la laine minérale pour isoler les angles des panneaux.

Les ballots doivent conserver leur forme structurelle pour être intégrer dans le caisson.

Les caissons sont ensuite recouverts d’une protection pare-pluie.

Cette protection servira à protéger la paille durant toute la durée de vie du caisson.

Les panneaux préfabriqués sont ensuite livrés et stockés sur le chantier.

La 1ère livraison de l’entreprise Farizon.

La pose des panneaux est réalisée par les charpentiers de l’entreprise LP Charpente.

Les panneaux sont assemblés mécaniquement les uns avec les autres.

Au sol, les poutres permettant l’assemblage des murs en ossature sont redécoupés avant d’être élevées.

Les poteaux sont coupés et ajustés avant la mise en oeuvre.
Les murs sud et nord en ossature de l’aire d’évolution prêts pour accueillir les premières fermes de la charpente.
Après la pose de charpente, la fermeture de l’aire d’évolution en ossature bois.

La future salle d’escalade prend de la hauteur avec la pose de la structure bois et des premiers panneaux isolés de paille.

La structure bois au dessus du dojo atteint jusqu’à 13 mètres de haut

Sur les panneaux bois extérieurs de l’aire d’évolution, une couche d’isolant en laine de roche est posé directement sur la paille.

Le pare pluie installé entre l’isolant et le bardage permet la protection de la construction.

Sur la volige en épicéa (bardage) viendra ensuite se fixer l’habillage en zinc des façades.