Production eau chaude

Une chaufferie bois commune avec le collège fournit la production d’eau chaude qui sert à chauffer le gymnase et à alimenter les sanitaires en eau chaude.
La chaufferie est alimentée par des granulés de bois.

La chaudière à granules et le ballon d’eau chaude installés dans la chaufferie du collège
Le silo qui approvisionne la chaudière en granulés bois

Reliée au système de chauffage par une sous-station installée dans le gymnase, l’eau chaude est  répartie et distribuée dans les différents réseaux de chauffage.

L’eau chaude transfère sa chaleur aux installations du bâtiment via un échangeur thermique.

 

La pose des radiants au plafond des salles de Dojo, d’escalade et dans les parties communes

Électricité

Le passage des fourreaux sous terre

Avant de creuser, l’entreprise de maçonnerie BACHETTI et l’entreprise d’électricité PETTINI valident ensemble le passage des fourreaux électriques sur l’aire d’évolution du gymnase.

Les tranchées sont tracées à la bombe selon les repères indiqués sur les plans des réseaux.

La maçon creuse les tranchées pour faire la distribution des fourreaux  électriques de l’aire d’évolution. L’électricien déroule ensuite les gaines de protection des réseaux électriques, de couleur noire pour le courant fort (éclairage, prises) et verte pour le courant faible (téléphone et informatique).

Plusieurs tranchées sont effectuées pour tirer les fourreaux en polyolefines enterrés de l’aire d’évolution.

Le passage des câbles

Quelques mois plus tard, les électriciens sont de retour sur le chantier pour passer les câbles électriques de courant fort et courant faible.
Les courants faibles désignent les courants utilisés pour le transport de l’information : téléphonie, domotique, réseau informatique, automatismes… . Ils s’opposent aux courants forts utilisés pour transporter l’énergie électrique et destinés à être convertis en éclairage, chauffage ou force motrice.

Le tirage des câbles électriques

Des rails métalliques suspendus au plafond sont installés dans l’ensemble du bâtiment pour permettre le passage des câbles électriques de courant fort et courant faible. Ces réservations permettent le passage des câbles dans les faux plafonds.

L’arrivée des fils de courant faible dans le local électrique.

Les électriciens ont tiré près de 6 kilomètres de câble pour alimenter l’ensemble du gymnase en électricité (éclairages, prises, automatismes, internet…). C’est l’entreprise RCE située à Annecy qui est en charge de l’installation du réseau de courant faible.

Le câblage des armoires électriques

Les circuits de courant fort sont regroupés dans deux tableaux électriques, un situé au rez-de-chaussée et l’autre à l’étage. Les coffrets de protection et de répartition sont équipés pour chaque étage de disjoncteurs et d’interrupteurs différentiels et commandent les installations conformément au distribution établi sur les schémas électriques.

Le raccordement de l’armoire au 1er niveau
A gauche, le tableau général qui centralise l’arrivée et la distribution du courant fort dans tout le gymnase. A droite, la baie de brassage pour la distribution du téléphone et de l’informatique

Le câblage des coffrets pour les ventelles

Les électriciens ont câblé les coffrets servant au déclenchement de l’ouverture automatisée des ouvertures d’aération naturelle et de désenfumage. Équipés de cartes électroniques, ces boitiers sont gérés par des batteries en cas de coupure d’électricité.

Chaque ouverture est reliée à un coffret différentiel

La pose des boitiers de courants

Les différentes pièces du gymnase sont équipés de prises de courants forts et de courants faibles.

Sur la partie haute, les prises pour les branchements électriques et sur la partie basse des boitiers les prises pour pour une réception internet et téléphonique

Des boitiers complémentaires de branchement électrique  ont été réalisés en à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment.

Ces boitiers pourront être utilisés dans le cadre d’organisation de manifestations pour permettre le branchement d’équipements.

 

L’éclairage

Dans la salle d’évolution, des blocs d’éclairage à led ont été installés tout autour de la salle.

L’éclairage est soumis à des normes d’éclairement au sol
DSC03533L’éclairage de la salle d’escalade
DSC03190L’éclairage du couloir d’accès aux vestiaires
La suspension dans les escaliers d’accès à l’étage

 

 

 

Ascenseur

L’ascenseur a été installé par l’entreprise Koné située à Seynod. Il dessert depuis le rez-de-chaussée les équipements situés au 1er niveau (gradins et salle d’escalade).

L’accès à l’ascenseur au RDC (à gauche) se trouve dans le couloir qui mène au dojo et aux vestiaires et l’arrivée au 1er niveau se situe en haut des escaliers.
L’ascenseur en fonctionnement

Ventilation

Le gymnase est équipé deux systèmes de ventilation, l’un à double flux et l’autre naturel.

La ventilation à double flux

Elle assure le renouvellement d’air par l’insufflation d’air neuf dans les salles du gymnase et l’extraction de l’air vicié dans les pièces. Elle maintient ainsi un air sain à l’intérieur du bâtiment en aspirant et rejetant les polluants à l’extérieur (acariens, pollens, bactéries…).

Derrière la grille se trouve une reprise d’air vicié à l’entrée du Dojo et au plafond une bouche de soufflage d’air neuf.

 

L’air entrant de l’extérieur est filtré et réchauffé par la centrale de traitement d’air pour être ensuite réinjecté dans les différentes salles du gymnase.

La centrale de traitement d’air permet par un système de ventilation de récupérer les calories de l’air extrait pour chauffer l’air entrant avec un échange à plaques.
La pose des conduits pour la distribution de l’air neuf et l’extraction de l’air vicié reliés à la centrale.

Un système de ventilation naturelle

La ventilation entièrement naturelle réduit l’impact du bâtiment sur l’environnement.
Un mat météo permet le déclenchement de l’aération intérieure par la Gestion Technique du Bâtiment (GTB). En période estivale, la ventilation mécanique se met en route grâce un capteur qui permet le rafraichissement naturel du gymnase. L’évacuation de l’air se fait par les ventelles situées en toiture et équipées de capteurs de pluie.
Ces ouvertures mécanisées servent également de désenfumage en cas d’incendie.

Les ventelles basses et hautes permettent de ventiler naturellement la salle d’escalade
Les ventelles installées dans la salle d’évolution

Revêtements de sols

Le coulage de la chape

Constituée de mortiers fluides, la chape fluide facilite la pose sur plancher chauffant. Elle est coulée en enrobage par les maçons.
Cette couche superficielle qui recouvre la dalle et le plancher chauffant est destinée à accueillir le revêtement de sol.
Ce type de chape aussi appelée « chape liquide » est directement fabriqué par le fournisseur et livré en camion toupie.

Cette chape auto nivelante donne une parfaite planéité à la surface du sol tout en le mettant à niveau.

Le débullage de la chape permet d’évacuer les bulles d’air encore prisonnières dans le béton.


Le temps de séchage de la chape est de 48 heures.

Du carrelage sol a été posé dans les vestiaires et les toilettes.

Le sol des espaces de circulation a été recouvert d’un revêtement en PVC gris.

La pose des seuils dans les escaliers accédant à l’étage.

Les nez de marche en aluminium sont visés dans le béton

Signalétique intérieure

Une signalétique design habille les façades et portes des différents accès du gymnase.

Un adhésif blanc avec effet dépoli sur les vitrages / Une ligne orange  / Les pictogrammes en gris et orange / Un lettrage et fléchage en noir sur les murs

Cloison et faux-Plafond

La pose des cloisons et des faux-plafonds est réalisée par L’entreprise ALBERT ET RATTIN.

La première étape consiste à mettre en place l’ossature métallique, à réaliser les découpes et visser les plaques sur les rails et les montants.

Ensuite, les plaquistes mettent de la laine de verre acoustique dans les cloisons pour une meilleure absorption du bruit dans la partie gradins.

 

Sur les rails sont fixés des plaques en placoplatre de 18 cm et dans certaines zones comme les zones de rangement des plaques coupe feu d’une épaisseur de 13 cm.

L’habillage du contour de la porte d’accès à la salle d’escalade.

Dans les sanitaires, ce sont des plaques hydrofuges spécialement conçues pour les pièces humides qui sont posées sur les murs et au plafond.

Avant la pose des plaques des faux-plafonds, les plaquistes installent l’ossature métallique.

Le tracé de la structure est effectuée à l’aide d’un laser par le plaquiste.

Sanitaires

Les blocs sanitaires

La pose des châssis autoportant pour les wc suspendus.

 

L’ensemble du mobilier sanitaire a été choisi de couleur blanc et de sèche main électrique à air pulsé.

Les blocs toilettes Hommes/femmes/handicapés installés à l’entrée du gymnase

 

Les vestiaires collectifs et arbitres sont équipés de douche individuelle.